Mobilité

Les territoires peu denses sont particulièrement affectés par l’augmentation du coût de la mobilité dont nous mesurons depuis quelques mois les conséquences sur l’ensemble des activités et particulièrement le prix des transports. Le numérique, qui crée lui même des perturbations profondes de la vie quotidienne, s’est déjà manifesté d’une façon globale par le fait que toutes les voyageurs de tous les moyens de transport se déplacent avec leur téléphone. Veiller à ce qu’une personne qui n’a pas de téléphone puisse se déplacer quand même, ne serait-ce pour rentrer chez elle, est devenu un acte citoyen.

La mobilité dans les zones peu denses peut être aujourd’hui rendue moins coûteuse, plus efficace voire tout simplement possible grâce à des applications comme le MaaS rural qui permet de suivre en direct l’offre de transport qui existe sur le territoire (éventuellement de réserver et payer une place) et aux routes de covoiturage avec des panneaux à message variable.

C’est évidemment aux territoires de prendre les décisions nécessaires pour que cette offre multimodale de services de transport soit effectivement accessible par ces moyens numériques.